ARLEM EL MAORI

Étalon Pur-Sang Arabe

Né le 25 Mars 1997, chez Mr Jean-Claude Dunogues (47)

Par Chem’s El Maori et Chem’s Kilimamba
………………………….. par Estaman Ibn Estopa (De)

Robe : Gris – Taille : 1m55
Génotypé ADN. Origines vérifiées par contrôle de filiation.

Arlem El Maori a commencé sa carrière par le Sport, et notamment
en Endurance où il est, entre autres, qualifié sur 60 kms.
Arlem El Maori est devenu Reproducteur à l’âge de 9 ans ; Étalon Privé en 2006 et 2007, il est malheureusement décédé jeune, en Juin 2008 à l’âge de 11 ans et n’a donc que très peu produit.

.
Nous manquons malheureusement d’informations et de photos sur Arlem El Maori ; si jamais vous en possédiez,
n’hésitez surtout pas à nous informer et nous les transmettre afin de compléter sa page 🙂 Merci d’avance !
.

Résultats d’Arlem El Maori en Endurance :

13e Départementale 30 kms le 13/05/2007 à Tracy le Mont.
5e Départementale 20 kms le 4/06/2006 à Craonnelle.
7e Départementale 30 kms le 10/04/2005 à Machecourt.
10e Régionale 60 kms le 1/08/2004 à Longpont.
9e Régionale 40 kms le 27/06/2004 à Pierrefonds.
18e Départementale 20 kms le 20/05/2004 à Machecourt.

Famille

Lignée d'Arlem El Maori, étalon Pur-Sang Arabe, sur 5 Générations

Lignée d’Arlem El Maori, étalon Pur-Sang Arabe, sur 5 Générations

Son Grand-Père Paternel, Shalom, DRE **, est issu de lignées espagnoles
et fut l’étalon fondateur du Haras de Nautiac.
Sa Grand-Mère Paternelle, Mora, née en Espagne, fut importée en France par Béatrice Biewer Barritaud. Elle fut Championne de France des Pouliches de 3 ans en 1987.

(2-1) Shalom - Le Grand-Père Paternel d'Arlem El Maori

(2-1) Shalom – Le Grand-Père Paternel d’Arlem El Maori

(2-1) Shalom - Le Grand-Père Paternel d'Arlem El Maori

(2-1) Shalom – Le Grand-Père Paternel d’Arlem El Maori

(2-1) Shalom - Le Grand-Père Paternel d'Arlem El Maori

(2-1) Shalom – Le Grand-Père Paternel d’Arlem El Maori

Galero, le grand-père paternel de Shalom, né en 1965 à la Yeguada Militar en Espagne,
fut peut-être le plus grand père d’Arabes Espagnols des temps modernes.
Il se dit qu’il aurait été volé pendant une nuit, et en dépit de recherches nationales, il n’a
jamais été retrouvé ni même aperçu ; ce qu’il est advenu de Galero reste un mystère.
Garbo, le grand-père paternel de Mora, né en 1965 en Espagne, a été le meilleur et le plus prolifique fils d’Orive. Dans le milieu des années 1980, il fut l’étalon de tête du Haras de Jerez qui a retenu 10 de ses fils comme relève ; les meilleurs étaient Palma Real, Ocal, Santo, Pachaka, Cabalo, Galerno, et le Champion Azor. Plusieurs produits de Garbo étaient remarquables et ont été exportés, comme les étalons El Jautor et Padre (originellement nommé El Saucejo, qui fut nommé Champion Suprême
des Étalons d’Espagne juste avant son exportation) et les juments Oral et Medina Azahara.
Orla II, la grand-mère paternelle de Mora, née en 1973 à la Yeguada Militar en Espagne, fut exportée aux Pays en 1985 puis en Angleterre. Elle fut notamment Vice Championne du Monde des Juments 1982 au Salon du Cheval de Paris, et Championne d’Europe des Juments 1982.
Uzacur, le grand-père maternel de Mora, est né à la Yeguada Militar en Espagne.
Sa tête a été choisie comme modèle pour le logo de l’Association des Éleveurs Espagnols.
Ses meilleurs produits comprennent Zorba et Cacao.

Zalema, la mère de Galero, est née en 1958 à la Yeguada Militar en Espagne,
et fut exportée aux USA en 1978 par J. Stream.
Maquillo, le père d’Uzacur, bel étalon alezan exceptionnellement bien conformé, né en 1949
à la Yeguada Militar, à Jerez, en Espagne, fut un étalon de tête du Haras National espagnol
dans la fin des années 1950 et le début des années 1960 où il engendra 88 produits.
Décédé en 1971, ses meilleurs fils étaient Sancudir, Saludo, Uzacur et Bambu.

Son Grand-Père Maternel, Estaman Ibn Estopa, a produit de nombreux gagnants en Endurance.

(2-3) Estaman Ibn Estopa - Le Grand-Père Maternel d'Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Le Grand-Père Maternel d’Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa - Le Grand-Père Maternel d'Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Le Grand-Père Maternel d’Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa - GPM Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Grand-Père Maternel Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa - Le Grand-Père Maternel d'Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Le Grand-Père Maternel d’Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa - Le Grand-Père Maternel d'Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Le Grand-Père Maternel d’Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa - Le Grand-Père Maternel d'Arlem El Maori

(2-3) Estaman Ibn Estopa – Le Grand-Père Maternel d’Arlem El Maori

Ibn Estopa et Estasha, les parents d’Estaman Ibn Estopa, sont purs frères et sœurs, et sont tous deux Champions Internationaux en Show. Ibn Estopa fut Champion d’Europe des Étalons 1982,
Champion des Étalons d’Allemagne 1984 et Champion du Monde des Étalons 1987 et 1988.
Kilimanjaro, le père de la grand-mère maternelle d’Arlem El Maori, né en 1968 au Haras de Tersk
en Russie, était un étalon compact et robuste, possédant une très bonne ligne de dessus et des
allures fort élégantes. Il fût exporté vers l’Allemagne à l’âge de 2 ans. Il a notamment donné
les étalons Kalypso DRE ****, Katmandou DRE **, Menfouk DRE ** et Paladin DRE *.
Kilimandjaro est l’un des meilleurs fils d’Aswan avec Plakat, Narav, Numizmat et Antey.

Shaker El Masri, le père d’Ibn Estopa et d’Estasha, est né en Egypte en 1963 et fut
exporté en Allemagne en 1971 où il devint l’étalon de base de l’élevage Om El Arab.
Estopa, la mère d’Ibn Estopa et d’Estasha, très belle jument grise, avec de beaux yeux « espagnols », est née le 6 Avril 1965 à l’élevage Osuña Escalera de Don Miguel Escalera à Ecija en Espagne. Son père, Tabal, est l’un des étalons les plus prestigieux de son époque, et sa mère, Uyaima, fille de Barquillo, fut achetée par Mr Escalera à la Yeguada Militar pleine de Tabal ; Estopa est le seul produit issu de ce croisement excellemment réussi. Estopa fut importée en Allemagne en 1970 par le Haras Om El Arab, elle n’eut son 1er produit qu’en 1973, mais se fut le 1er d’une série réussie du croisement avec Shaker El Masri. Estopa fut fondatrice d’une excellente dynastie ; elle produit Estasha, Estawa, El Shaklan, Ibn Estopa et Estara avec Shaker El Masri, puis Bint Estopa avec El Shaklan. Tous ses produits furent Champions Internationaux, et comme eux, Estopa fut elle-même Championne Internationale Show.
Aswan, le père de Kilimanjaro, étalon égyptien né en 1958 et initialement nommé Raafat fut été offert en 1963 par le président soudanais Nasser à la Russie en remerciements de sa contribution à la construction du barrage d’Assouan. Les points forts de la morphologie d’Aswan étaient une jolie croupe avec une attache de queue haute, une belle tête très exotique et un caractère affirmé.
Certains lui reprocher son encolure un peu courte et des jambes assez faibles ; malgré cela, Aswan est devenu un étalon majeur des élevages russes et polonais car il savait transmettre à sa descendance
ce qu’il avait de meilleur à apporter. Aswan a laissé une marque indélébile sur la jumenterie
du Haras de Tersk, en Russie, où il a souvent engendré des poulains très exotiques.
Ces produits issus des meilleures juments de course étaient aussi très athlétiques ; parmi ceux là, 21 ont été gagnants en courses et 3, Start, Pirit et Parapet étaient vainqueurs en derby, 19 autres étaient placés en courses. Aswan a engendré 184 produits dont 16 étalons ; il est entre autre le père de l’excellent Palas et d’un nombre impressionnant d’autres grands champions tels que Patron
(3 fois Champion de Hollande et père de Padron, Champion US, Champion du Canada
et Champion de Hollande) et Abdullahhh (Champion du Monde 1981).
Karta, la mère de Kilimanjaro, était l’une des « quatre reines de Tersk »
(avec Neposseda par Priboj, Pesnia et Madona, toutes 2 par Aswan).
Alhabac, le grand-père maternel de la grand-mère maternelle d’Arlem El Maori, est né en Espagne
à l’élevage de Maria Paz Murga, Comtesse de Belalcazar, situé à Jerez de la Frontera
dans le Sud de l’Espagne. Il fut importé en France en 1969 par Mr Albert Laredo
au Haras du Cap d’Aron, puis utilisé par Mr Valerio au Haras d’Ainhoa.

Morafic, le père de Shaker El Masri, étalon égyptien né en 1956 fut importé aux USA le 4 Avril 1965 par Douglas B. Marshall de Gleannloch Farms au Texas. Père de 209 poulains Pur-Sang Arabe :
58 en Egypte (31 fils et 27 filles) et 151 aux USA, ses derniers produits sont nés en 1975.
Morafic est décédé le 18 Mars 1974 à l’âge de 18 ans, lors d’une chirurgie pour
de supposées coliques qui se révélèrent être des caillots de sang.
Tabal, le père d’Estopa, né en 1952 chez Luis Ybarra en Espagne fut vendu à la Yeguada Militar
en 1959. Décédé en 1971, il est père et grand-père de multiples champions.
Arax, le père de Karta, né en 1952 au Haras Klemensòw en Pologne, possédait un excellent tempérament ; Stationné à Michalòw en 1957, il parti ensuite en Russie où il fut étalon de tête
du Haras de Tersk de 1958 à 1969, où il engendra 101 poulains (52 ♀ & 49 ♂) dont 11 étalons
ainsi que des poulinières exceptionnelles telles que Magnolia, Naturshitsa, Nemezida, … .
En 1969, Arax fut acheté par le Docteur Houtappel qui l’importa aux Pays Bas.
Cairel, le père d’Alhabac, fut vendu par la Yeguada Militar à la Comtesse de Belalcazar, Mme Maria Paz Murga, pour cause d’emphysème. Il était un fils de Bagdad, étalon importé du désert en 1927
par la Yeguada Militar, et qui fut tué durant la guerre civile espagnole.

NB : Le 1er chiffre entre parenthèses de la légende correspond à la génération à laquelle le cheval appartient dans la lignée d’Arlem (Ex : si (1-) il s’agit d’un parent, si (2-) il s’agit d’un grand-parent, …) ; Le 2e chiffre correspond à la position horizontale du cheval dans une génération, ainsi un mâle sera toujours représenté par un nombre impaire et une jument par un nombre paire (Ex : (1-1) il s’agit du père, (3-8) il s’agit de la grand-mère paternelle de Kilimamba, sa mère, …).

Production

Arlem El Maori a 5 produits enregistrés au SIRE, dont
1 AraboBoulonnais né en 2007 : Talia des Abîmes.

.

Performances de ses produits :

Arlem El Maori a très peu produit, il n’a ainsi qu’un seul produit sortant en Compétition
Officielle, et c’est son unique produit AraboBoulonnais qui se fait remarquer en Attelage :

Talia des Abîmes (DSA – mère Boulonnais) performeuse en attelage : 15e Amateur 1 GP Solo 29/08/2015 Compiègne, 2e Jeunes Chevaux 2e année 16/09/2012 Fleurines, 13e Inter-Régional Jeunes Chevaux 2e année 26/08/2012 Compiègne, 5e Jeunes Chevaux 2e année 5/05/2012 Sacy le Grand, 1ere Jeunes Chevaux 1ere année 7/05/2011 Sacy le Grand, 3e Jeunes Chevaux 1ere année 30/04/2011 Nanteuil le Haudouin, 2e Jeunes Chevaux 1ere année 17/04/2011 Sacy le Grand.